Urgence climatique : regarder la réalité en face pour construire demain, dès maintenant - Compte rendu


Luxembourg Creative, dans le cadre de GO Transition.s, sur le Campus Arlon Environnement – ULiège, collaborait avec le groupe de travail  « Climat, Energie, Habitat » pour l’organisation d’une rencontre conférence sur le site d’Arlon, ce jeudi 10 mars, en soirée.

C’est un auditoire presque complet qui accueillit les deux orateurs du jour, chercheurs tous les deux de l’Unité SPHERE présente à Arlon, Liège et Gemboux : le climatologue Sébastien DOUTRELOUP et le sociologue Pierre STASSART.

Avant une introduction proposée par le directeur de l’Unité de recherche SPHERES, Bernard Tychon, deux services du Campus Uliège ont été mis en avant :

  • L’accès à la bibliothèque ouverte également aux citoyens et aux étudiants des autres écoles
  • La mise en ligne de données météo en temps réel à partir du site web du campus

Ensuite, les deux orateurs du jour purent rentrer dans le vif du sujet durant 180 bonnes minutes. Sébastien Doutreloup commença par exposer la différence entre les deux notions, souvent confondues, de climat et de météo. Le réchauffement climatique est un sujet complexe et il est important de bien comprendre les notions de base. Il expliqua, ensuite, la différence entre les changements naturels du climat et ceux dus à l’intervention de l’Homme avec notamment la notion de l’effet de serre.

Après cette première introduction, Pierre Stassart prit le relai pour introduire la notion d’anthropocène. Cette nouvelle ère géologique dans laquelle la Planète vient d’entrer et où les traces de l’Homme s’inscrivent maintenant dans les couches géologiques.

Le corps de la conférence reprit avec le climatologue qui présenta, en long et en large, les conséquences de ce réchauffement climatique, pour la Planète mais aussi plus précisément pour la Belgique.

Ces conséquences induisent inévitablement des questions au niveau socio-politique. C’est cet aspect-là qui s’enchaina ensuite avec Pierre Stassart. Notre démocratie est-elle adaptée à la situation actuelle ? Le sociologue nous livra les choix qui sont proposés, aujourd’hui, pour initier un changement de fonctionnement.

Après ces constatations, il était important de présenter des pistes de solutions. Le réchauffement climatique, c’est maintenant et pas demain, comme le reprécisait bien Sébastien Doutreloup. Pour sa part, il présenta plusieurs ouvrages de référence et en détailla un plus précisément : « 100 solutions …pour inverser le cours du réchauffement planétaire » de Paul Hawken. Pour conclure, Pierre Stassart présenta les 4 régimes d’énonciation du futur, des plus extrêmes au plus alternatifs.

Le mot de la fin fut donné au Professeur Philippe André qui résuma l’intervention des deux orateurs et qui invita le public, à de prochaines conférences, sur les pistes possibles de changements notamment grâce aux chercheurs et aux universités.

 

iconeDownload Télécharger le Power Point

 

Galerie photos

Partagez cette page