Des recherches scientifiques pour l’adaptation au changement climatique - Compte rendu


Dans le cadre du projet GO Transition.s et en collaboration avec Luxembourg Creative, un workshop destiné aux étudiants s’est tenu, le 10 mars 2022 après midi. 

L'objectif de ce workshop était de faire se rencontrer les chercheurs·ses et les étudiant·e·s, d'expliquer les recherches menées sur le campus ULiège d'Arlon et comment ces recherches peuvent aider à anticiper certaines problématiques liées au changement climatique : quelles sont les méthodes étudiées/développées pour contrer, s'adapter ou atténuer le changement climatique ?

Le projet Go.transitions ainsi que le campus ULiège d’Arlon ont été présentés par Pierre Stassart en introduction de ce workshop. Ensuite l’accès à la bibliothèque du campus et les avantages de celles-ci ont été mis en avant. Une dernière information a été présentée en introduction ; elle concernait les données météos récoltées sur la station météo du campus, désormais accessible au grand public.

Autours de 95 étudiants du cycle supérieur à finalité scientifique et provenant de la Province de Luxembourg, 5 chercheurs se sont ensuite succédés pour présenter leurs recherches dans des domaines variés :

  • « Contrôle intelligent des pompes à chaleur (PAC) afin d’améliorer l’intégration de l’électricité renouvelable au réseau électrique » présenté par Elisabeth Davin de l’équipe « BEMS » (Building Energy and Simulation)

    Afin d’atteindre le « zéro carbone », une électrification des services énergétiques est nécessaire car l’électricité peut être produite de façon renouvelable. Cependant, l’injection massive d’électricité renouvelable au réseau électrique entraine des problèmes de stabilité de ce réseau. Lorsque l’électricité est produite et injectée au réseau, elle doit absolument être consommée. L’utilisation des pompes à chaleur, pilotées de façon intelligente, offre une solution à cette problématique. Elle permet de convertir l’électricité en chaleur qui sera utilisé pour les besoins de chauffage des bâtiments.
  • « Developing an indicator of the impact of climate change on the Indoor Air quality OF residential buildings in Belgium », présenté par POURKIAEI Seyed Mohsen de l’équipe « SAM » (Sensing of Atmospheres and Monitoring)

    Le parc des bâtiments résidentiels, en Belgique, doit évoluer pour faire face aux variations climatiques et au vagues de chaleur causées par le changement climatique. La qualité d'air intérieur des habitations sera affectée par ce changement climatique. Afin de mesurer l'impact sur la santé, différents paramètres liés à la qualité d'air intérieur ont été pris en compte et un indicateur de la qualité d'air intérieur a été défini en lien avec des scénarios de changement climatique pour la Wallonie.
  • « Quelles expériences démocratiques sont possibles face à la crise écologique globale? Le cas du tirage au sort et des parlement citoyens », présenté par Pierre Stassart de l’équipe « SEED » (Socio économie, environnement et développement)

    Face à l’urgence climatique, la question se pose de savoir pourquoi la société ne semble pas capable de répondre de façon suffisamment rapide et forte. De nouvelles manières de construire la démocratie sont expérimentées afin d’impliquer davantage les citoyens.
  • « L’Impact du changement climatique sur les superficies et productions agricoles en Belgique », présenté par Ingrid Jacquemin de l’équipe « EED » (Eau, environnement et développement)

    Le changement climatique va, en effet, affecter les rendements des cultures. D'autres paramètres économiques, sociétaux, d'aménagement du territoire vont également affecter la production agricole en Belgique. Il est nécessaire de disposer d'outils de simulation fiables afin d’appréhender tous ces changements et y répondre aux mieux.
  • « Evolution du potentiel énergétique éolien et solaire en Belgique », présenté par Xavier Fettweis du laboratoire de climatologie et topoclimatologie

    Le changement climatique va influencer assez fortement la force du vent et le rayonnement solaire qui arrive jusqu’au sol en Belgique dans les prochaines années. Les différentes régions de Belgique seront touchées différemment et il est important de déterminer dans quelle proportion car cela peut et doit influencer les investissements en matière de production d’énergies renouvelables.

Suite à ces présentations, une séance de Questions/Réponses s’est tenue. Elle a permis de mettre en évidence l’implication des étudiants sur les nombreux challenges à relever pour faire face, s'adapter ou atténuer le changement climatique.

La présentation de ces recherches se trouvent dans le Power Point ci-dessous.

 

iconeDownload Télécharger le Power Point 

 

Galerie photos

Partagez cette page